• Abhidharma Piṭaka

    La troisième des Trois corbeilles du corpus bouddhique contient les commentaires des enseignements du Bouddha et réalise une synthèse structurée de la philosophie et de la psychologie bouddhiques.

  • abhiṣeka

    Dans le bouddhisme tibétain, rituel de transmission qui introduit le nouveau pratiquant dans la lignée.

  • akusala

    Caractérise un karma malsain, non habile, inadapté.

  • ālayavijñāna

    La base de l'esprit ou conscience réceptacle, huitième conscience selon le Troisième tour de roue (Yogācāra).

  • anātman : non-soi

    Le non-soi, c'est-à-dire ce que nous sommes en amont de toute conception.

  • anitya : impermanence

    Rien n'est permanent… sauf l'impermanence.

  • apramāna : Quatre incommensurables

    La bienveillance aimante (maitrī), la compassion (karuṇā), la joie altruiste (muditā) et l'équanimité (upekṣā).

  • arhat, arhant : libéré

    Dans le Hīnayāna, celui qui est parvenu à la libération.

  • Asanga

    Moine boudhiste du IVème siècle fondateur avec son demi-frère Vasubandhu du >Yogācāra.

  • ātman : Soi

    Le concept indien du Soi est présent dans le védisme, le brahmanisme et l’hindouisme.

  • Avalokiteshvara

    Le bodhisattva de la compassion, associé à śūnyatā dans la Prajñāpāramitā.

  • Avataṃsaka sūtra

    Sūtra du IIIème siècle, capital pour le Mahāyāna, qui exerça une influence déterminante sur les bouddhismes tibétain et chinois.

  • avidyā : inconscience
    pali moha

    Le premier des trois poisons de l’esprit, graine karmique akusala. L'un des douze nidāna.

  • bhikṣu : moine

    Traditionnellement, les moines bouddhistes mendient leur nourriture.

  • bhūmi : Terre d’éveil

    Terre du bodhisattva, l’une des dix étapes de la voie vers l’éveil.

  • bodhicitta : esprit d'éveil

    L'esprit d'éveil – ou cœur d'éveil – est sous son double aspect ultime et relatif la fondation du Mahāyāna.

  • bodhisattva : héros pour l'éveil

    Tout pratiquant du Mahāyāna est un héros pour l'éveil.

  • bodhisattvayāna

    Le véhicule des héros pour l'éveil.

  • bouddha

    Celui qui a réalisé l’éveil.

  • Brahman : Absolu

    Dans le védisme, le brahmanisme et l'hindouisme, l'Absolu, la conscience cosmique.

  • brāhmaṇa : brahmane

    Membre de l'une des quatre castes de l'Inde ancienne, celle des enseignants du Brahman.

  • brahmavihāra : Demeures de Brahma

    Autre nom des Quatre incommensurables maitrī, karuṇā, muditā et upekṣā.

  • cetanā : volition

    L'intention, la volition.

  • citta : esprit
    tib. sem

    L'esprit, sous son aspect dualiste aussi bien qu'éveillé.

  • cittamātra : Seulement l’esprit

    Autre appellation du Yogācāra.

  • dharma

    1) Un phénomène 2) La loi de l'esprit telle que mise au jour par le Bouddha, donc également 3) l'enseignement de celui-ci.

  • dharmadhatu : ainsité

    Les choses telles qu'elles sont.

  • dukkha : mal-être

    La première des Quatre nobles vérités : universalité du mal-être.

  • dveṣa : aversion
    pali dosa

    Le troisième des Trois poisons de l’esprit, graine karmique akusala, l’un des douze nidāna.

  • ekayāna : Véhicule unique

    L'appellation Véhicule unique regroupe tous les véhicules et souligne l'homogénéité de la voie.

  • gandharva

    Un type particulier de yakṣa.

  • Hīnayāna

    Le premier des Trois véhicules (yāna) du bouddhisme, littéralement la Voie des anciens (Theravāda), que l'on peut qualifier de Véhicule fondamental.

  • karma

    Loi qui stipule que toute action mue par une intention entraîne celui qui la commet dans une direction particulière.

  • karuṇā : compassion

    La compassion est le second des Quatre incommensurables.

  • kleśa : souillure de l'esprit

    Les principales souillures de l'esprit sont les Trois poisons de l’esprit : l'inconscience (avidyā), l'avidité (rāga) et l'aversion (dveṣa).

  • kṣatriya : guerrier

    Membre de l’une des castes de l’Inde ancienne, celle des guerriers, des régents.

  • kusala

    Caractérise un karma sain, habile.

  • Laṅkāvatāra sūtra

    Sūtra du IIIème siècle, capital pour le Mahāyāna (Troisième tour de roue), particulièrement pour l'école Yogācāra.

  • Madhyamaka : École du Milieu

    École créée au IIème siècle par Nāgārjuna, reposant sur une approche dialectique pour atteindre à l'expérience de śūnyatā.

  • Mahā-ati

    Un autre nom du Dzogchen.

  • Mahāyāna : Grand véhicule

    Le second des Trois véhicules (yāna) du bouddhisme.

  • Mahāmudrā

    Une approche de la méditation dans le bouddhisme tibétain mettant l’accent sur la vacuité de tous les phénomènes.

  • maitrī : bienveillance aimante
    pali mettā

    La bienveillance aimante est le premier des Quatre incommensurables.

  • Malaya

    Mont du Sri Lanka qui est l’un des lieux où le Bouddha enseigna le Troisième tour de roue.

  • manas

    Septième conscience selon le Troisième tour de roue (Yogācāra), qui organise les données des six consciences sensitives.

  • Mara

    Dieu de l'illusion, du désir et de la mort, qui vient mettre le Bouddha à l’épreuve la nuit de son éveil.

  • marga

    La dernière des Quatre nobles vérités, existence d’un chemin conduisant à la libération du mal-être.

  • muditā : joie altruiste

    La joie altruiste est le troisième des Quatre incommensurables.

  • nāga

    Dans la culture indienne, créature mythique gardienne souterraine des trésors de la terre.

  • Nāgārjuna

    Principal penseur de la vacuité et fondateur de l'École du Milieu (Madhyamaka), dialecticien hors pair et auteur de nombreux ouvrages dont le Traité du Milieu et les Soixante-dix stances sur la vacuité.

  • nidāna

    Les liens interdépendants ou maillons de la coproduction conditionnée, au nombre de douze.

  • nirhoda

    La troisième des Quatre nobles vérités, possibilité d’une libération du mal-être.

  • nirvāna
    tib. soso tharpa

    L’extinction de samudaya par la présence au monde tel qu’il est et la libération du saṃsāra.

  • param-ālaya

    Les plus grandes profondeurs de l'ālayavijñāna, qui connaissent le dharma-dathu, l'ainsité.

  • pāramitā

    Vertu suprême en ce qu’elle permet d’atteindre l’autre rive, celle de la libération, du nirvāna.

  • parinirvāna

    Le nirvāna final du Bouddha à sa mort physique.

  • prajñā : connaissance intuitive

    La vision non déformée des choses, car dépouillée de toute construction égotique.

  • Prajñāpāramitā sūtra

    L'ensemble des sūtra exposant la vacuité (Second tour de roue) dont la réception s'étend du Ier au VIIème siècle et partagé par tous les adeptes du Mahāyāna.

  • pratītyasamutpāda : inter-être

    L’inter-être, l’interdépendance, la non-séparation, présenté sous forme d’un cycle de douze liens interdépendants ou maillons de coproduction conditionnée (nidāna).

  • pratyekabouddhayāna

    Le véhicule des bouddha-pour-soi, second véhicule du Hīnayāna.

  • rāga : avidité
    pali taṇhā, lobha

    La soif, l’avidité, la convoitise, second des Trois poisons de l’esprit, graine karmique akusala, l’un des douze nidāna.

  • Ratnakūṭa sūtra

    Sūtra du IIIème siècle, capital pour le Mahāyāna, qui exerça une influence déterminante sur les bouddhismes tibétain et chinois.

  • rūpa skandha

    Le premier des cinq agrégats, la forme.

  • Śākyamuni

    Autre nom de Siddhārtha Gautama, le Bouddha.

  • samādhi

    La vigilance développée par l’absorption méditative.

  • śamatha

    La pacification de l’esprit par la méditation, qui débouche sur la clairvoyance (vipassanā).

  • saṃjñā skandha

    Le troisième des cinq agrégats, la perception.

  • saṃsāra
    tib. korwa

    L’errance perpétuelle, par opposition au nirvana.

  • saṃskāra

    Les constructions mentales ou l’intellect.

  • saṃskāra skandha

    Le quatrième des cinq agrégats, l’intellect.

  • samudaya

    La seconde des Quatre nobles vérités, existence d’une cause au mal-être.

  • saṅgha

    La communauté des pratiquants du dharma.

  • Śāriputra

    L'un des principaux disciples du Bouddha.

  • Sārnāth

    Cité indienne située dans l’actuel état d’Uttar Pradesh où le Bouddha donna son premier enseignement au Parc des gazelles.

  • sīla : belle conduite

    La belle conduite est l’aspect éthique de l’engagement bouddhiste.

  • skandha : agrégat

    Les agrégats, au nombre de cinq, sont une description du mécanisme de cristallisation du moi.

  • śramaṇa

    Un moine errant effectuant des pratiques de mortification.

  • śrāvakayāna

    Le véhicule de l'écoute, premier véhicule du Hīnayāna.

  • stūpa

    Une construction symbolisant le parinirvāna du Bouddha.

  • sugatagarbha

    Fruition de tathāgatagarbha, joie dynamique de l’expérience éveillée.

  • Sumeru

    Dans la mythologie indienne, montagne considérée comme comme l’axe du monde.

  • śūnyatā : vacuité

    La vacuité des êtres et des phénomènes, c'est-à-dire le fait qu'ils soient vides d'essence inaltérable, d'existence propre : tout être et tout phénomène dépend des autres êtres et phénomènes pour exister.

  • śūnyatāvada

    L'enseignement de śūnyatā, celui que suivent les śūnyatāvadin, les adeptes du Madhyamaka.

  • sūtra

    Consignation par écrit d’un enseignement du Bouddha.

  • Sūtra Piṭaka

    La première des Trois corbeilles du corpus bouddhique contient les retranscriptions des enseignements du Bouddha.

  • Tantra

    Des doctrines et pratiques indiennes qui ont fécondé le bouddhisme tibétain.

  • tathāgatagarbha : nature de bouddha

    La nature de bouddha ou graine d'éveil, expérience de l’ainsité, du monde tel qu’il est, vide et resplendissant (Troisième tour de roue).

  • tathatā : ainsité

    La réalité telle qu’elle est.

  • Theravāda : Voie des anciens

    Le premier des Trois véhicules (yāna) du bouddhisme, littéralement la Voie des anciens, que l'on peut qualifier de Véhicule fondamental.

  • theravādin

    Un pratiquant du Theravāda.

  • Tripiṭaka : Trois corbeilles

    Le corpus bouddhique est réparti en Trois corbeilles : Sūtra Piṭaka, Vinaya Piṭaka et Abhidharma Piṭaka.

  • upādāna : attachement

    L'attachement, l’un des douze nidāna, conditionné par la soif, taṇhā.

  • Upaniṣad

    Les textes philosophiques à la base de la religion hindoue.

  • upāya : moyens habiles

    La compassion (karuṇā) fait naître les moyens d'aider l'autre dans l'espace du non-ego.

  • upekṣā : équanimité

    L'équanimité, ou imperturbabilité, est le dernier des Quatre incommensurables.

  • Vajrayāna : Véhicule de diamant

    Le dernier des Trois véhicules (yāna) du bouddhisme.

  • Vasubandhu

    Moine boudhiste du IVème siècle fondateur avec son demi-frère Asanga du Yogācāra.

  • vedanā skandha

    Le second des cinq agrégats, la sensation.

  • vijñāna : conscience

    La conscience. C'est d'une part le dernier des cinq skandha. Et d'autre part, huit consciences distinctes : six liées aux sens (les cinq sens plus le mental), ainsi que le mental souillé (manas) et la conscience du tréfonds, conscience-réceptacle (ālayavijñāna).

  • vijñāna skandha

    Le dernier des cinq agrégats, la conscience.

  • Vijñānavāda : Voie du vijnana

    Autre appellation du Yogācāra.

  • Vijñāptimatra : Seulement la pensée

    Autre appellation du Yogācāra.

  • Vinaya Piṭaka

    La seconde des Trois corbeilles du corpus bouddhique contient les règles de la vie monastique.

  • vipassanā : clairvoyance

    La clairvoyance découle de la pacification de l’esprit (śamatha) par la méditation.

  • yakṣa

    Dans la culture indienne, esprit bienveillant gardien des trésors souterrains de la nature.

  • yāna : véhicule
    tib. thekpa

    Les écoles bouddhiques se répartissent en Véhicule fondamental (Hīnayāna puis Theravāda), Véhicule du vaste (Mahāyāna) et Véhicule foudroyant (Vajrayāna).

  • Yogācāra

    L’un des deux grands courants du Mahāyāna, l’autre étant le Madhyamaka auquel il est postérieur (IVème siècle), fondé par Asanga et son cousin Vasubandhu, et mettant l'accent sur la pratique pour réaliser les vues des Deuxième et Troisième tour de roue.