Extraits étiquetés avec : impersonnel

  • Le passage dans l'impersonnel

    Le passage dans l'impersonnel ne s'opère que par une attention d'une qualité rare et qui n'est possible que dans la solitude. Non seulement la solitude de fait, mais la solitude morale. Il ne s'accomplit jamais chez celui qui se pense lui-même comme membre d'une collectivité, comme partie d'un « nous ».

    Couverture de La personne et le sacré
    page(s) 37
  • Ce qui est sacré

    Ce qui est sacré, bien loin que ce soit la personne, c'est ce qui, dans un être humain, est impersonnel.

    Tout ce qui est impersonnel dans l'homme est sacré, et cela seul. […]

    Ce qui est sacré dans la science, c'est la vérité. Ce qui est sacré dans l'art, c'est la beauté. La vérité et la beauté sont impersonnelles.

    Couverture de La personne et le sacré
    page(s) 34-36