ABC du bouddhisme

Grancher, 2008
14 cm x 21 cm, 190 pages
Couverture de ABC du bouddhisme

Quatrième de couverture

S'il existe de nombreux livres qui présentent la doctrine bouddhiste, celui-ci s'attache à montrer d'abord comment il se vit, la vision du monde qu'il invite à adopter, ses grands principes et ses grands préceptes.

En effet, en un peu plus de cent questions, Fabrice Midal explique tout aussi bien ce qu'est le bouddhisme que la manière de le vivre au quotidien. Il nous présente la pratique de la méditation, les grandes règles éthiques et les points de doctrine principaux.

Nous apprenons qui est le Bouddha, quels sont les grands axes de son enseignement, comment se repérer parmi toutes les écoles - le Zen, le bouddhisme tibétain ou le tantra. Les grandes notions bouddhistes, du samsara au karma en passant par l'impermanence ou la compassion sont évoquées. Enfin sont rassemblés les grands principes d'une approche bouddhiste de l'existence pouvant aider chacun à se tenir debout dans sa vie.

Cet ouvrage est écrit non par un universitaire mais par un enseignant bouddhiste habitué à parler au grand public et soucieux de répondre aux questions que chacun se pose.

Extraits de l'ouvrage

• Les visages du bouddhisme qui touchent les Occidentaux

[E]n regardant les visages du bouddhisme qui touchent le cœur du plus grand nombre d'Occidentaux, on remarque deux axes principaux : d'une part, une éthique qui promeut la tolérance, la bonté, la responsabilité sociale envers les autres et d'autre part, la pratique de la méditation comme chemin de vie permettant d'advenir à sa propre humanité au milieu des situations de la vie quotidienne.

Au moment où l'avenir de la planète est particulièrement menacé par le pillage de toutes les ressources et plus largement par l'exploitation de tout ce qui est – y compris les êtres humains – le bouddhisme apporte, pour beaucoup, une réponse forte, cohérente et nécessaire.

page(s) 14
• Faire l'épreuve de chaque moment de sa vie

Si je devais présenter le bouddhisme en une seule phrase, je dirais qu'il consiste à faire l'épreuve de chaque moment de sa vie de la manière la plus pleine. […]

Il nous invite à être toujours plus précis et soucieux de ce que nous vivons, de nos pensées, de nos émotions et de nos actions. En ce sens, le bouddhisme n'est guère religieux. Il ne procède pas d'un acte de foi ou de l'acquisition de connaissances doctrinaires. Dieu est même absent de cette tradition.

page(s) 15
• Ce qui nous manque

Les cultures orientales n'ont pas mené une guerre contre tout ce qui n'est pas régi par l'ordre de la rationalité calculante – et ont su garder le sens du sacré et des rituels, le souci du corps et de l'affection. Voilà ce qui nous manque.

page(s) 17
• Habiter enfin le cœur de notre propre existence

Chaque fois qu'un événement surgit, y être attentif libère notre rapport à lui. Lorsque survient un moment d'irritation, ne cherchons pas à l'éviter ou à le favoriser, ni même à le comprendre. Il s'agit plutôt d'être attentif à sa manière de naître, de demeurer et de disparaître. Nous pouvons vraiment changer et habiter enfin le cœur de notre propre existence.

page(s) 23
• Entrer en contact

Au cœur de l'attention, réside un acquiescement qui nous dispose à entrer en rapport direct à ce qui survient.

Chercher à comprendre peut facilement être une forme d'évitement. Une manière de tout tenir à distance. La voie consiste davantage à entrer en contact. Être bouddhiste est d'une extrême simplicité : demeurer au plus près de ce qui est, sans le rejeter ou le saisir.

page(s) 24
• La pensée juste est présence

Nos pensées et expériences naissent, demeurent un moment et meurent.

Le bouddhisme considère que les pensées formulées avec des mots qui nous traversent l'esprit au point de nous emprisonner en elles et de revenir de manière récurrente, obscurcissent notre rapport au monde. Elles ne sont pas la vraie pensée, qui peut être directe, spontanée, un geste, un signe, un mot. Autrement dit, le bouddhisme distingue la pensée juste qui est présence des pensées qui nous séparent du présent.

page(s) 25
• Le bouddhisme, un héroïsme

Le bouddhisme est un héroïsme qui nous montre comment vaincre nos peurs et oser prendre des risques. À une époque qui manque de grands desseins, son invitation à de quoi nous embraser. Elle est aussi très simple. Une discipline de vie comme il n'en existe plus vraiment en Occident et dont la ressource principale est la pratique de la méditation, une manière concrète de travailler sur soi et de s'ouvrir au présent et à la vie.

page(s) 8