Comment méditer

Un guide pratique pour faire la paix avec son mental
Courrier du livre, 2013 , traduit en 2014
15 cm x 22 cm, 190 pages
Couverture de Comment méditer

Quatrième de couverture

Dans nos sociétés occidentales, de plus en plus de personnes ressentent un profond besoin d'authenticité, de renforcer les liens avec les autres et de profiter pleinement de leur existence.

La méditation permet d'ouvrir notre cœur et notre esprit aux difficultés et aux joies de la vie, en acceptant les choses telles qu'elles sont, sans ressasser en permanence nos peurs et nos angoisses existentielles.

Dans cet ouvrage, l'auteure nous enseigne de façon claire et accessible les principes de base de la méditation. Elle nous montre la voie qui nous permettra d'être honnête et ouvert avec nous-mêmes, de cultiver une attitude de bienveillance inconditionnelle, et finalement, de trouver le bonheur.

Un ouvrage très complet pour découvrir les techniques de base de la méditation, de la respiration, comment cultiver une attitude de bienveillance inconditionnelle, comment gérer les pensées et les émotions, ainsi que l’art de stabiliser l’esprit pour rester présent à tout ce qui survient. Accessible à tous, même sans connaissance préalable de la méditation.

Extraits de l'ouvrage

• Apprendre à être

La façon de nous détendre, de reposer l'esprit dans le maintenant, est la pratique de la méditation. Dans la méditation, notre approche est impartiale. Nous laissons les choses être ce qu'elles sont, sans les juger, et ainsi nous apprenons nous-mêmes à être.

page(s) 11
• Nous ouvrir à chaque instant de notre vie

[L]a méditation assise […] nous permet de nous ouvrir à chaque instant de notre vie, et chaque instant est totalement unique et inconnu. Notre univers mental nous semble prévisible et saisissable. Nous croyons que le fait de réfléchir aux événements et aux tâches quotidiennes de notre existence nous apportera stabilité et sécurité. Mais ce n'est qu'un fantasme, et cet instant même, libre de tout vernis conceptuel, est totalement unique. Il est absolument inconnu. Nous n'avons jamais vécu ce moment précis avant et l'instant suivant ne sera pas le même que celui que nous vivons maintenant. La méditation nous apprend à savoir comment appréhender la vie directement, pour pouvoir réellement vivre le moment présent, dénué de tout vernis conceptuel.

page(s) 12
• Plutôt travailler sur notre esprit

[S]i vous marchez sur la terre et que cela vous fait mal aux pieds, vous aurez peut-être envie de recouvrir toute la surface de la terre de cuir, pour ne plus jamais avoir à souffrir de ses aspérités. Mais où trouverait-on une telle quantité de cuir ? Au lieu de cela, vous pourriez simplement envelopper vos pieds dans un peu de cuir, et alors, ce serait comme si le monde entier en était recouvert, et vous seriez toujours protégé.

Autrement dit, vous pourriez essayer indéfiniment de mettre un terme à la souffrance en vous focalisant sur les circonstances extérieures – et c'est en général ce que nous faisons tous. C'est l'approche la plus courante ; vous essayez juste de résoudre le problème extérieur, encore et encore. Mais Bouddha disait une chose assez révolutionnaire, à laquelle la plupart d'entre nous accordent peu de crédit : si vous travaillez sur votre esprit, vous allégerez la souffrance qui semble venir de l'extérieur.

page(s) 13
• Quoi qu'il advienne, rester présent

Nous ne méditons pas pour trouver un certain confort. Autrement dit, nous ne méditons pas pour nous sentir toujours bien, tout le temps. J'imagine que vous êtes sans doute choqué en lisant ceci, car tant de gens viennent à la méditation pour simplement « se sentir mieux ». Toutefois, vous serez certainement content d'apprendre que le but de la méditation n'est pas de se sentir mal. Plus exactement, la méditation nous offre l'opportunité d'être ouverts et d'avoir une attention compatissante envers tout ce qui advient. L'espace de méditation est comparable au grand ciel : suffisamment vaste pour accueillir tout ce qui survient.

Dans la méditation, nos pensées et nos émotions peuvent devenir semblables à des nuages qui s'attardent, avant de s'éclipser. Le bon, l'agréable, le plaisant, le difficile et le douloureux : tout cela va et vient. L'essence de la méditation consiste donc à s'exercer à quelque chose d'assez radical qui n'est décidément pas un trait habituel de l'espèce humaine : il s'agit de rester présents à nous-mêmes quoi qu'il advienne, sans plaquer sur nos expériences les étiquettes du bien et du mal, du juste et de l'injuste, du pur et de l'impur.

page(s) 15
• Se comprendre soi-même

Par la méditation,vous êtes de plus en plus proche de vous-même et vous commencez à vous comprendre beaucoup plus clairement. Vous commencez à avoir une vision claire, dépourvue de toute analyse conceptuelle, car grâce à une pratique régulière, vous voyez ce que vous faites et refaites sempiternellement. Vous voyez que vous rejouez inlassablement les mêmes films dans votre esprit. Le nom de votre partenaire peut être différent, celui de votre employeur change peut-être, mais les thèmes changent peu. La méditation nous aide à nous voir clairement, ainsi que les schémas qui limitent notre vie. Vous commencez à voir vos opinions plus distinctement. Vous percevez vos jugements et vos mécanismes de défense. La méditation approfondit votre compréhension de vous-même.

page(s) 18
• L'ouverture nous rend courageux

Plus nous pratiquons, plus nous nous ouvrons et plus nous apprenons à faire preuve de courage dans notre vie. Dans la méditation, vous n'avez jamais réellement l'impression d'avoir abouti à quelque chose. Vous avez simplement la sensation d'être assez détendu pour éprouver ce qui était en vous depuis toujours. J'appelle parfois ce processus de transformation la « grâce ».

Car à mesure que nous développons ce courage, processus au cours duquel nous laissons éclore la palette de nos émotions, nous pouvons être saisis d'instants de lucidité, qui n'auraient jamais eu lieu en essayant de comprendre d'un point de vue conceptuel ce qui ne va pas chez nous, ou dans le monde. Ces instants de lucidité naissent lorsque nous restons assis en méditation, ce qui demande du courage, un courage qui croît au fil du temps.

page(s) 19
• Il n’y a rien à faire

Nous n'avons pas besoin de faire quoi que ce soit. Nous reposons dans l'espace entre nos pensées et nos émotions, entre nos douleurs et nos inquiétudes.

page(s) 66