Pratique de la méditation

Un regard plus clair sur votre vie et sur le monde
Librairie Générale Française, 2012
14 cm x 21 cm, 220 pages
Couverture de Pratique de la méditation

Quatrième de couverture

Dans ce livre de référence, Fabrice Midal nous explique de manière concrète comment pratiquer la méditation ; il nous guide pas à pas et répond à toutes nos questions. Par une attention prêtée à nous-mêmes et au monde qui nous entoure, elle nous permet d’apprivoiser nos parts d’ombre et de découvrir la véritable paix de l’esprit.

Le CD propose un parcours évolutif de six séances de méditation, tourné vers les notions d’attention et de présence.

« Fabrice Midal nous prend par la main pour nous conduire à l’essentiel. À l’heure où, trop souvent, on instrumentalise la méditation, ce livre lui redonne sa juste place, sa vraie valeur, sa vocation ultime : élargir notre esprit, lutter contre l’égocentrisme et devenir bon pour les autres. »
Alexandre Jollien

« Fabrice Midal peint le paysage de la méditation. Il en dessine les contours, met de la lumière sur ses montagnes et ses rivières, et nous guide avec sûreté sur ses chemins vers un autre regard, un nouveau contact avec soi et le monde. »
Isabelle Filliozat

« Tel un grand frère bienveillant, tel un explorateur expérimenté, Fabrice Midal prend le lecteur par la main pour l’accompagner dans la pratique de la méditation. »
Dr Rosenfeld

Extraits de l'ouvrage

• Attention au moment présent

[Le] pouvoir [de la méditation] n'est pas celui d'une formule magique à appliquer mais vient d'un effort d'attention au moment présent conscient, délibéré et désintéressé.

page(s) 10
• Retrouver l'état de présence

[L]orsque vous êtes auprès de quelqu'un qui vous touche et que vous aimez, n'avez-vous pas éprouvé ce sentiment d'être […] à la fois détendu et alerte ? Le temps s'arrête. Tout semble juste pendant un moment. […]

C'est cela, la méditation : apprendre à retrouver cet état de présence et ce, quelles que soient les circonstances. C'est affronter ce qui restreint, dérobe voire abîme à nos yeux cette présence.

Ce n'est donc pas une gymnastique visant à faire quelque chose mais simplement un moyen d'apprivoiser cette ouverture.

page(s) 10-11
• La vie nous anime

[Dans la méditation, i]l ne s'agit pas de chercher à tout contrôler, ni d'apprendre à mieux « gérer » nos affects, mais de découvrir que la vie nous anime, qu'une intelligence et une confiance existent d'elles-mêmes.

page(s) 14
• Travailler avec nos blessures

[La méditation] offre une formidable espérance : nous pouvons travailler avec nos difficultés, notre désespoir, nos découragements et nos blessures. Nous ne sommes jamais tout à fait prisonniers de notre passé et de notre histoire.

page(s) 15
• Trop souvent « perchés »

Trop souvent, nous ne sommes pas du tout enracinés dans notre corps, nous sommes comme « perchés ». Notre corps reste abstrait et lointain. Nous confondons son utilisation à coups de régimes et de cures, d'exercices plus ou moins intensifs et de prises de médicaments divers avec le fait d'entrer véritablement en rapport à lui. Nous croyons que l'effort, voire l'épuisement ou la douleur sont des signes que nous sommes en rapport avec notre corps. C'est une illusion.

page(s) 19
• Habiter notre corps

[T]el est l'enjeu simple mais exigeant de la pratique de la méditation : habiter notre corps.

Le mouvement est déconcertant car il ne s'agit pas de réussir à faire quelque chose, mais plutôt de faire attention à tout ce que nous ressentons. D'« être » notre corps.

page(s) 19-20
• L’art d’être humain

La méditation est l’art d’être humain par excellence. Elle ne s'adresse pas à des personnes douées de capacités particulières mais à chacun de nous.

Exactement tels que nous sommes.

page(s) 8