Transformez votre vie grâce au Bouddha

Leduc.s, 2016
17 cm x 23 cm, 190 pages
Couverture de Transformez votre vie grâce au Bouddha

Quatrième de couverture

Qu'est-ce que le bonheur véritable ?

Comment traverser les difficultés de la vie avec courage ?

En quoi la méditation peut-elle nous aider aujourd'hui ?

Partez à la rencontre du Bouddha en vous et découvrez en quoi l'histoire du Bouddha est le reflet de votre propre vie.

Fabrice Midal nous propose une initiation à la méditation en suivant le chemin de libération que le Bouddha a parcouru et que chacun peut à son tour emprunter. Il nous invite à être en pleine présence, et nous enseigne le véritable sens de l'amour, de la bienveillance et de la compassion.

Découvrez la méditation comme manière de s'ouvrir à soi, aux autres et au monde, et apprenez à être vous-même ce Bouddha, un cœur apaisé qui accueille la vie, moment après moment.

« L'histoire de l'éveil racontée ici est également la vôtre. Chaque être est confronté aux forces de la peur, de la confusion, de l'avidité et de la haine. Mais chaque être naît aussi avec la capacité de découvrir sa liberté intérieure. En ces temps troubles, les mots et les images de ce recueil offrent un profond message d'espoir. » Jack Kornfield

Extraits de l'ouvrage

• L’existence est un chemin

L’existence est un chemin. Quelle perspective bouleversante ! Au lieu de nous réjouir des bonnes nouvelles et de déplorer les mauvaises, nous changeons de comportement. Nous sommes désormais prêts à travailler avec tout ce qui survient. Parallèlement, au lieu de croire que notre bien-être et notre bonheur dépendent des circonstances, nous comprenons qu'ils viennent de notre état d'esprit. Tout cela va complètement à l'encontre de nos habitudes.

page(s) 32
• Méditation sur la joie du renoncement

L'enseignement ne nous demande pas de nous priver de ce qui nous est bénéfique, mais de ce qui provoque notre souffrance et nous égare.

Et vous, à quoi devez-vous renoncer ? Quels sont les attachements qui vous empêchent d'être libre ?

Réfléchir à une telle question, c'est découvrir que nos attachements et nos peurs forment une carapace qui nous donne l'illusion de nous protéger. En réalité, ils nous enferment.

page(s) 36
• Le sens du chemin de la méditation

[L]e sens du chemin de la méditation : se voir tel que nous sommes. Certes, nous découvrons des aspects que nous aurions préféré ignorer : notre arrogance, nos faiblesses, notre besoin d'être sans cesse rassuré, notre angoisse… Mais, pour que leur pouvoir s'affaiblisse, il est important d'y faire face. […]

[C]es aspects ne sont pas des fautes ou des péchés, mais des habitudes mentales transitoires sur lesquelles nous pouvons travailler. […]

[C]'est justement parce qu'elle nous confronte à nos difficultés que la méditation est précieuse. Elle nous évite en effet deux écueils habituels : vouloir fuir ce que nous ressentons ou chercher à le contrôler. Deux attitudes qui ne font que nous rendre encore plus malheureux. […]

Le chagrin, la perte et la souffrance ne font qu'empirer quand nous essayons de les ignorer, de les nier ou de vouloir les contrôler. Le parcours vers la guérison commence par la rencontre avec nos difficultés. Ceux que nous prenions pour des monstres semblent alors bien moins terrifiants et nous nous découvrons plus humbles et plus confiants que nous ne le pensions.

page(s) 46-49
• Agression subtile

Nous ne nous en rendons pas toujours compte, mais pratiquer pour s'améliorer implique une sorte d'agression subtile : l'idée que ce que nous sommes ne va pas, que nous devrions le changer.

page(s) 50
• Ne cherchez pas à être parfait

Il y a un certain danger à insister sur le calme et la sérénité que donne la pratique de la méditation : vouloir correspondre à cet idéal. La Voie ne consiste pas à essayer d'être parfait, à ressembler à un modèle, mais à entrer pleinement en relation avec ce qui est, les ombres, les douleurs, les accidents et les mésaventures qui constituent le fil de toute existence. La véritable sagesse ne consiste pour sa part pas à être parfait, mais à être pleinement humain.

page(s) 54
• Acceptation radicale

Le cœur de la pratique consiste en une acceptation radicale […]. Accepter ne signifie pas rester sans rien faire ou se réjouir de ce qui arrive, mais s'ouvrir à ce qui est, le recevoir. Autrement dit, accepter une difficulté, un problème ou une injustice, ce n'est pas trouver que « c'est bien comme cela », mais reconnaître que c'est là, avant de définir ce qu'il convient de faire.

page(s) 56
• Et si le Bouddha venait aujourd’hui ?

Et si [le Bouddha] venait aujourd’hui, que dénoncerait-il ? Qu'est-ce qui nous empêche aujourd’hui d'entrer dans la Voie ? Je crois pour ma part que c'est notre obsession du profit et notre envie que tout soit géré, efficace, rentable. Je pense souvent que si le Bouddha venait aujourd’hui, il dénoncerait la cupidité qui nous conduit à détruire la terre et à réduire les êtres humains à des « ressources » qu'il faut gérer comme on gère des stocks.

page(s) 64